fr | en

N° 60 - 2018-2019 Consulter un
autre numéro

voir l'article en PDF

«« Retour

Jean Hanemian et AIM Hanemian Architectes lancent Matrix Architectural

Optimiser l’histoire du futur

Dans la droite ligne de sa démarche «L’Architecture d’Eveil», l’architecte urbaniste Jean Hanemian, créateur fondateur de l’agence AIM Hanemian Architectes, propose Matrix Architectural, un outil totalement innovant

– Qu’est-ce qui vous a conduit à concevoir Matrix Architectural?
Jean Hanemian: La terre a ses limites, la ville a les siennes et l’homme multiplié a besoin de plus en plus d’espace. Ce théorème a poussé les promoteurs à construire plus haut, mais pas toujours plus rentable.
En tant qu’architecte et architecte-urbaniste, j’ai été amené à réaliser pour les promoteurs et les villes de nombreuses études de faisabilité pour de nombreux projets de construction et notamment des tours, afin de définir, selon les règles d’urbanisme en vigueur, les meilleures implantations possibles et surtout les plus rentables. On dit qu’un bâtiment est rentable quand les mètres carrés commercialisables représentent entre 80% et 90% des mètres carrés construits. Or, la rentabilité des tours est très éloignée de celle des immeubles traditionnels et l’on peut arriver, dans certains cas, à une perte de 30% des surfaces construites. Une perte de 10% à 20% est tolérable: au-delà, ce n’est plus qu’une course d’ego à celui qui créera la tour la plus haute et la plus originale.
Dans le cadre de nos réflexions, nous avons remarqué que, bien souvent, il aurait été possible de trouver un développement mieux adapté aux villes étudiées et une exceptionnelle rentabilité, en transformant les limites des terrains concernés, en y implantant librement des bâtiments et en proposant, au besoin, d’adapter les règles d’urbanisme pour y parvenir. Pour cela, il nous fallait inventer et concevoir un modèle qui nous permettrait d’analyser et d’optimiser une emprise foncière: ce fut Matrix Architectural.

– Comment fonctionne Matrix Architectural ?
– Matrix Architectural est une approche avant tout mathématique d’un lieu, utilisant abscisses et ordonnées pour classer et clarifier toutes les possibilités d’un projet. Mais, elle est également philosophique: il ne s’agit pas seulement d’améliorer une implantation ou une rentabilité; il s’agit de trouver un autre chemin, une nouvelle solution, le «maillon d’après», en utilisant notre source de création, «l’Architecture d’Eveil». Matrix Architectural a ainsi été imaginé en application de l’un des piliers de «l’Architecture d’Eveil», à savoir la réflexion du savant danois Niels Bohr, Prix Nobel de Physique: «Ce n’est pas en améliorant la bougie qu’on a inventé l’électricité». Aujourd’hui, ce nouveau système de création architecturale qu’est Matrix Architectural est le principe le plus exhaustif pour analyser une emprise foncière non définie, afin de trouver la solution urbaine et architecturale la mieux adaptée dans le temps à cet espace.

– Pouvez-vous nous expliquer concrètement comment vous avez appliqué Matrix Architectural sur un projet ?
– C’est en travaillant sur le projet novateur des Jardins de La Défense à Paris que nous avons développé et mis au point Matrix Architectural. Les promoteurs nous ont demandé de trouver une solution pour équilibrer l’opération, afin de l’optimiser financièrement. Notre première réflexion a été de nous pencher sur la rentabilité des tours que nous envisagions d’y créer.
Après avoir appliqué Matrix Architectural, la solution que nous avons proposée pour les tours a été de les épaissir en les doublant, voire en les triplant, et en imaginant des bâtiments à mi-hauteur, sorte de ville haute, afin de relier les tours ainsi conçues entre elles. En mettant en abscisse tous les types de tours envisageables et en ordonnée toutes les morphologies de terrains possibles à cet endroit, le modèle Matrix Architectural nous a proposé 99 solutions pour le site. Son principe a permis de comprendre que l’emprise administrative du terrain actuel était improprement définie, qu’elle devrait s’étendre au-delà des limites actuelles et se rapprocher de 300 000 m2 de bâti plutôt que des 30 000 m2 initialement prévus. Surtout, le principe de Matrix Architectural nous a permis d’atteindre des résultats auxquels nous n’aurions jamais pensé, une véritable application de la sérendipité, chère à notre agence AIM Hanemian Architectes. De nos jours, de nombreuses villes souhaitent se réinventer, au point qu’une quarantaine de maires de villes aussi prestigieuses que Paris, Houston, San Francisco, Madrid, Le Cap, Oslo, se sont regroupés autour de cette thématique (www.c40reinventingcities.org). Elles recherchent le maximum de solutions pour un seul site. Il n’est pas rare, dans des concours d’architectes, de recueillir selon les projets plusieurs centaines de réponses architecturales différentes. Cela représente un temps et un coût d’études très importants, tant pour les villes que pour les promoteurs et les architectes. Notre Matrix Architectural est l’outil qui permet de trouver efficacement, rapidement et à moindre coût, les solutions adaptées à leur avenir.

Anika Michalowska

Voir également: «L’architecture d’éveil selon Jean Hanemian», Prestige Immobilier No 49, décembre 2015.