fr | en

N° 61 - 2019 Consulter un
autre numéro

voir l'article en PDF

«« Retour

Intelligence et/ou humanité?

Thierry Oppikofer

Ce numéro évoque l’intelligence artificielle, sous ses côtés les plus aimables et prometteurs. L’incroyable puissance d’innovation de l’EPFL, les perspectives d’opérations chirurgicales, de conduite d’engins divers, de tâches complexes et fastidieuses débarrassées à tout jamais des fameuses «erreurs humaines» qui, si souvent, rythment de façon sinistre les comptes rendus de catastrophes… Comment ne pas se réjouir? Les progrès de la science, de la médecine, de la technologie vont nous libérer. Certes.
Il reste que certaines avancées doivent être maîtrisées, chacun en convient. On ne veut ni produire des enfants à la carte, ni laisser les machines nous dominer. Mais d’ores et déjà, nous ne pouvons plus nous passer d’Internet ni des smartphones, encore moins des cartes de crédit, des IRM ou des GPS. Deux œuvres de fiction, d’ambition incomparable mais d’inspiration voisine, ont amené récemment à réfléchir: d’abord la pièce de théâtre «Le robot qui m’aimait», magistralement interprétée par Me Marc Bonnant et son confrère Nicolas Capt, et présentant le procès d’une créature à forme humaine construite en Chine pour satisfaire les fantasmes d’un «bobo» et qui a fini par l’éliminer en considérant qu’il dysfonctionnait; ensuite cette vidéo de la chaîne Web «Topito», où des parents tancent leur fils qui veut devenir médecin au lieu de Youtubeur. «Médecin, combien de followers?», demande le père, terrifié à l’idée que demain, quelqu’un de son entourage puisse même être avocat ou architecte, métiers de l’ancien monde pour le moins ringards.
L’intelligence artificielle, un avenir radieux? Oui, à condition que l’intelligence humaine ne capitule pas et conserve le contrôle de la situation. Une bonne raison de se demander si, à l’échelon scolaire et gymnasial, il ne serait pas temps de ré-enseigner les sciences humaines (littérature, histoire, géographie, philosophie), non pas à la place, mais en plus du maniement des écrans de toute sorte.